Lifestyle

Mes premiers pas vers le zéro déchet

  20181115120206_IMG_0768

Depuis quelques temps, je suis devenue plus sensible à notre consommation et à notre impact écologique pour la planète. Il m’a semblé intéressant de pouvoir trouver des alternatives et de vous présenter ces petites choses simples qui ont changé mon quotidien. 

L’indispensable sac en tissus – tote bag, celui qui évite d’avoir les bras chargés d’achats ou d’accepter un énième sac. Il en existe désormais de toute sorte et avec des inscriptions ou des motifs très sympa, ce qui ne gâche rien. J’en mets un dans ma voiture et un dans mon sac à main, histoire d’être sûre d’en avoir toujours un sur moi. Celui ci vient de Mylittlebox et c’est un de mes chouchous.

Une bouteille en inox pour en finir avec les bouteilles en plastique, là encore de nombreux modèles et coloris sont disponibles. J’en ai acheté deux, une pour le travail et une autre, posée sur ma table de nuit. J’ai préféré les choisir petites afin de pouvoir les transporter facilement, quitte à les remplir plus souvent. Celle ci vient de chez Mrwonderful, elle est en acier inoxydable et a une capacité de 300ml.

Les cotons démaquillants ne finissent plus dans ma poubelle de salle de bain, ils ont été remplacés par ces disques en bambou colorés. Ils sont doux et suffisamment grands pour retirer toute trace de maquillage. J’en possède une quinzaine, ce qui me permet facilement de tenir la semaine avant de les passer en machine. Ceux là viennent du site Amazon.

En hiver tout particulièrement, ce sont les mouchoirs en papier qui m’envahissent, vive le rhume et le bout du nez tout irrité ! Ces mouchoirs en coton bio sont une bonne alternative, ils sont doux et avec leur petite taille, ils tiennent dans la poche ou dans le sac. Ceux ci viennent de Godsavetheteatime et les motifs sont vraiment chouette. 

Enfin, un dernier objet du quotidien que j’ai eu envie de remplacer, l’essuie-tout.  Bien qu’il s’avère pratique, sa durée de vie est plus que limitée et ces carrés de tissus absorbants font tout autant l’affaire. Rangés à portée de main, ils finissent dans la machine et une fois sec, ils sont prêt à être réutilisés encore et encore. Ces débarbouillettes colorées viennent du site Les tendances d’Emma.

Tout cela représente certes un investissement au départ mais des petites économies sur du long terme, sans parler de l’impact écologique.

Forcément, il y a un temps de transition, au début on hésite à bousculer ses habitudes, à remettre en question son mode de vie et puis on fait un premier geste, on recommence et peu à peu on change notre routine en utilisant de moins en moins de produits jetables. C’est un début pour moi et je ne compte pas m’arrêter là.

Pour finir, un petit plus pour la planète, installer Ecosia comme moteur de recherche, pour contribuer à notre échelle à la reforestation partout dans le monde, simplement en effectuant nos recherches habituelles. Toutes les 45 recherches en moyenne, un arbre est planté. Il est sur mon ordinateur et mon téléphone et j’ai convaincu mes proches d’en faire autant, ça ne coûte rien et ça prend peu de temps.

Je vous invite également à suivre le projet « On est prêt ! » sur les réseaux sociaux qui consiste à relever le grand défi durant un mois en faisant chaque jour une action agissant pour le climat.

Si vous aussi, vous agissez pour la planète, n’hésitez pas à me partager vos idées !

Belle journée.

Un commentaire sur “Mes premiers pas vers le zéro déchet

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s